11 décembre 2018 : La vision «zéro corvée d’eau» par l’atteinte du taux d’accès à l’eau potable de 100% en milieu urbain et rural du Président du Faso reste une utopie pour les populations

A l’occasion de la célébration du 11 décembre 2018 à Manga, des médias intéressés par l’amélioration des investissements dans le secteur de l’eau et de l’assainissement sont allés dans la région du Centre-Sud qui abrite les festivités de cette année pour rendre compte de la situation de l’eau et de l’assainissement.

Concernant les réalisations dans le secteur de l’eau et de l’assainissement dans la région entrant dans le cadre du 11 décembre, ce qui a retenu notre attention en premier lieu, ce sont les points d’eau autonomes réalisés par des citoyens à Manga.

“Manga avait une production moyenne d’eau de 500 m3/ jour et elle a augmenté à plus de 1000 m3/jour avec l’extension du réseau de l’ONEA dans le cadre de la commémoration du 11 décembre”, nous a confié Barnabé Millogo, Directeur Régional du Nord-Ouest de l’ONEA.

La journée du 9 au 10 décembre 2018, Manga a d’ailleurs connu une pique de consommation de 947 m3 d’eau “.

Pour autant, ces réalisations restent largement en deçà des besoins des populations de la ville de Manga. Le maire de la ville, Jérôme Rouamba, reconnaît que les difficultés d’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans sa commune demeurent. Il affirme que pour venir en aide aux populations & festivaliers, “des équipes ont été mises en place pour ravitailler en eau”.

La vision «zéro corvée d’eau» prônée par le Président du Faso, n’est pas traduite en réalités d’accès à l’eau potable pour les populations. A Sakuilga et Mockin, à 5 km de Manga, le manque d’accès à l’eau potable est réel et se constate à travers des pompes non fonctionnelles depuis des mois et des citoyens en détresse.

LANKOANDE Dieudonné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *