Fin d’année : Période de production de déchets

Un déchet est tout résidu du processus de la production, de la transformation ou de l’utilisation, abandonné par le détenteur et qui, par sa nature, produit des effets nocifs sur les écosystèmes naturels.

Les déchets sont générés de façon continue, en quantité croissante avec le développement de mode de vie des sociétés. Ils sont hétérogènes et leur composition quantitative varie en fonction de l’espace (d’une société à une autre, d’un pays à un autre, d’une ville à une autre, d’un ménage à un autre, etc.) et du temps (jours de la semaine, saison, année, etc.).

Les facteurs géographiques, climatiques, économiques et démographiques sont déterminants dans la quantification de déchets générés par une communauté. La connaissance de la quantité de déchets produits dans un milieu donné est essentielle pour la planification d’un système de gestion afin de prévoir à mieux la dimension de la collecte et des installations de traitement et le centre de stockage de déchets.  

La détermination de la quantité des déchets produits par jour et par habitant est difficile à réaliser dans la ville de Ouagadougou où les déchets ne sont pas stockés à domicile dans la plupart de ménages. Par contre, les déchets produits dans les ménages sont aussitôt rejetés dans l’environnement sans aucune pensée ultérieure. Les périodes de festivités sont aussi un facteur déterminant de la production de déchets dans les milieux urbains. En effet, à chaque fête, la production des déchets (constitués majoritairement de sachets plastiques) peut être multipliée par trois à cause des achats multiples de provision pour les fêtes.

La multiplication des quartiers périphériques de Ouagadougou, à cause de la cherté des loyers et des parcelles, pourrait avoir un impact sur la quantité des déchets produits dans la ville de Ouagadougou. Les déchets de la ville de Ouagadougou, sont jetés dans les rues, et les canalisations, aussitôt produits. Le manque de données sur le niveau de connaissance de la population de la ville de Ouagadougou en rapport avec les déchets et la gestion de l’environnement rend les campagnes de sensibilisation très difficile. De telles données pourraient permettre d’envisager l’éducation de la population sur la gestion de déchets afin d’avoir une idée sur la quantité et la qualité des déchets produits dans la ville.

La connaissance de la quantité des déchets produits pourrait permettre d’envisager les stratégies adéquates pour une gestion durable de déchets et la protection de l’environnement dans notre ville. La population qui vit dans l’insalubrité et la pollution de son environnement serait alors protégée contre les polluants provenant des déchets auxquels elle est exposée si les autorités faisaient de la gestion des déchets la priorité de leurs activités.

Nos populations aussi doivent s’impliquer dans cette lutte!

Quand chacun pense que le fait de boire un sachet d’eau et le jeter dans la rue parce qu’un petit sachet n’a pas d’impact sur l’environnement;

Quand chacun pense que jeter sur la voie publique le sachet qui l’a servi d’emballage pour son sandwich ne saurait attirer l’attention

Quand chacun pense que le changement ne viendra pas par lui parce qu’il représente un grain de sable de la plage qu’est ce monde;

Quand chacun se dit qu’il n’est pas responsable de la propreté des lieux car des gens sont “payés” pour le faire;

Eh bien….nos rues et caniveaux resteront de vrais dépotoirs. Changeons de comportements et de mentalités ! Notre santé en dépend.

Van Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *