Burkina Faso : Le haut débit internet en cours de téléchargement

Sur le plateau  de DIALOGUE AVEC LE GOUVERNEMENT ce mercredi 19 septembre 2018 Madame Hadja  SANON OUATTARA, ministre  du développement l’Economie Numérique et des postes répond aux questions des populations sur la qualité d’internet et les actions de son ministère

Le mercredi dernier, le ministre  du développement l’Economie  Numérique et des postes, Mme Hadja  SANON OUATTARA est intervenu sur le plateau de DIALOGUE AVEC LE GOUVERNEMENT, une émission de  la radio-télévision du Burkina.

Ces dernières années les TICs (technologies de l’Information et de la Communication) sont devenu un levier important dans le développement de l’économie à cause des différents bouleversements  qu’elle suscite dans les nombreux secteurs  d’activités. En juillet dernier l’Association des Blogueurs du Burkina(ABB) avait tenu un grin blogueurs dans la même lancée  sur le thème« la qualité de la connexion internet, enjeux et défis, »en vue  de comprendre les raisons a tous ses problèmes liées à la connexion internet. Lors de l’émission les téléspectateurs  ont également eut l’opportunité de poser leur différentes questions à madame la ministre.

Dans ses propos la ministre a souligner le fait que depuis 2004 l’Etat a une très bonne politique pour la construction du réseau nationale en  fibre optique pour le développement du secteur  et pour apporter une réponse conséquente au besoin sans cesse croissant des consommateurs. Elle ajoute  aussi  que le retard se situe au niveau de la mise en œuvre et de la réalisation des infrastructures  ce qui entraîne aujourd’hui des difficultés en matière de qualité de fourniture internet.

Le projet  point d’atterrissement virtuelle en vue de régler le souci d’enclavement, le réseau nationale en fibre optique, les interconnexions avec les pays tels que le Bénin, le Ghana et la Cote d’Ivoire sont entre autre des actions menées par le gouvernement pour régler le problème.

 Mais force est donc de constater que la disponibilité du  haut débit de connexion internet au Burkina reste conjuguer au futur. Vivement que 2020 soit effectivement l’échéance vers le numérique par défaut au Burkina Faso.

Nematou SAKANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *