Houndé : Embellir et rendre saine la cité de l’os dur par la brigade verte

L’hygiène et l’assainissement sont deux facteurs importants qui influencent le développement de l’homme, du village, du pays. Fort de ce constat et à l’instar de certaines villes du pays,  la mairie de Houndé a institué en novembre 2018 une brigade verte forte de 100 personnes chargées de s’attaquer à toute insalubrité sur les grands artères de la ville. Un projet porté par la municipalité cofinancé par la société minière Houndé Gold Opération qui s’étale sur douze (12) mois.

Les jeunes s’attaquant à un dépôt sauvage des ordures à côté de la grande mosquée

Située sur la Route Nationale N°1, la ville de Houndé ne dispose d’aucun mécanisme de gestion des ordures ménagères et de traitement des eaux usées et excrétas avec un faible taux d’accès à l’assainissement familial ainsi que dans les écoles et autres lieux publics.

Pour pallier ce problème, la mairie de Houndé, avec l’appui financier de la Société HGO, a mis en place la brigade verte, une équipe de 100 personnes composée de 80 femmes et de 20 jeunes garçons issus en majorité des associations et groupements intervenant dans le domaine de l’assainissement qui apportent leur contribution depuis novembre 2018.

 Selon monsieur Yacouba Gnoumou, Directeur des Services Techniques de la Municipalité (DSTM), « les quatre-vingts femmes sont réparties en cinq groupes et ont pour missions de rendre propres les grandes artères de la ville et les services publics. Quant aux garçons, ils sont chargés de débarrasser la ville des dépôts d’ordures sauvages et faucher les grandes herbes qui envahissent certains services et lieux publics».

Les activités se tiennent du lundi au vendredi de 06h à 08h sous la supervision de deux agents de la mairie. « Avec la brigade verte, nous notons un regressement des dépotoirs sauvages et autres sachets dans certains endroits de la ville, chose qui participe à l’assainissement de la ville », nous confie Salif Samandoulgou, superviseur des activités de la brigade verte.

Du CSPS urbain au secteur 2 en passant par la gare routière, le secteur 3 et le nouveau marché, les femmes et hommes en vert ne ménagent aucun effort pour donner à la ville une splendeur qui marquera tout usager de la RN1.

 

Au-delà de la contribution à l’assainissement de la ville de Houndé, le projet permet de donner du sourire à ces femmes et jeunes qui ne se poseront plus

Salif Samandoulgou, Superviseur des activités de la Brigade Verte de Houndé

des questions à la fin du mois pour résoudre certains aspects de leurs familles respectives, même si une quelconque amélioration n’est pas de trop. Les braves hommes et femmes attendent également les moyens logistiques précisément pour transporter les ordures car le seul tricycle qui fait le travail se trouve souvent débordé.

Voilà une initiative qui doit être encouragée et dynamisée par tous les moyens quand on sait que l’absence de l’hygiène et de l’assainissement est source de maladies.

Vivement d’autres projets ou actions parallèles pour réduire les effets de la poussière, un autre problème que vit la population de Houndé.

El Bach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *