L’Epopée de Yennenga revisitée par Madi Dermé

Si une prestation a fait grande impression à la cérémonie d’ouverture de cette 25e édition du Fespaco, c’est bien celle de Madi Dermé et ses 40 cavaliers. Avec leurs étalons, symboles du Burkina et surtout du festival, les écuyers ont proposé une chorégraphie en la mémoire de la princesse Yennenga. Un spectacle qui ne manque pas de rappeler les trophées de cette biennale du cinéma, dont cette amazone est le symbole. scene-dacrobatie

Intitulé «La princesse Yennenga et ses guerriers», c’est un spectacle de 15 mn, constitué essentiellement de voltige, de carrousel et d’acrobatie diverses avec à la clé la reproduction d’une figure pyramidale dotée d’un drapeau au sommet, celui du Burkina Faso, flottant au vent.

De forte sensation, comme le dit Madi Dermé, c’est une représentation, créée spécialement pour le Fespaco 2017 que les milliers de festivaliers présents ont pris du plaisir à suivre. «Nous avons travaillé avec 40 chevaux et une cinquantaine de participants en 1 semaine et demi. Ce n’était pas évident mais les cavaliers avec le concours bien-sûr des étalons ont su assurer un bon spectacle», s’est-il réjoui. Pour lui c’est une fierté de pouvoir faire vivre de telles émotions surtout avec une représentation de la princesse Yennenga. Symbole fort du pays mais surtout du Fespaco.

Les Dermé et la tradition équestre

chez-les-derme-lart-equestre-cest-a-tous-les-ages1On ne peut pas parler d’art équestre au Burkina sans parler de la famille Dermé qui est la référence du cheval au Burkina. Cette famille, originaire du Mali a été appelée par le Mogho Naaba pour sa connaissance du bronze. En plus de sa connaissance de cet alliage, c’était une famille de tradition équestre. De génération en génération. Et c’est cette tradition du cheval dans la famille qui est actuellement perpétuée par le «Petit» Madi Dermé de la quatrième génération installée au Burkina Faso. Grand cavalier, dresseur, voltigeur, il a été formé aux arts équestres par sa famille mais également par le Centre des Arts Equestres et du Cirque de Valérie Fratellini.

Jérôme William Bationo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *