Ouverture du FESPACO : entre mobilisation et fausses notes

Ça y est, c’est parti pour la 25e édition du Festival panafricain du Cinéma de Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a eu lieu dans l’après-midi du samedi 25 février 2017. Autorités, citoyens ordinaires de Ouagadougou ou festivaliers venus d’ailleurs n’ont pas marchandé la mobilisation. Comme un œuf, le stade était bien rempli, sous la surveillance des forces de sécurité fortement mobilisées également.

Pendant plusieurs heures, ce nombreux public a eu droit à un spectacle, ponctué de discours. La grande parade, le spectacle équestre et les prestations musicales d’une belle brochette d’artistes ont tenu le public en haleine. Le clou de la soirée fut la prestation de l’inamovible roi du reggae africain, Alpha Blondy. Malgré la cinquantaine bien sonnée, Jagger accompagné par de ses musiciens, a assuré. L’alchimie du son et des lumières a rendu le spectacle plus féérique.

Sana Bob chante faux, Alpha Blondy est hors  gamme

https://web.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fweb.facebook.com%2Fkady.traore.963%2Fposts%2F786768964831090&width=500
Quoique les prestations musicales fussent belles, les connaisseurs de musique ont relevé quelques fausses notes. Ainsi, Sana Bob a chanté faux du début jusqu’à la fin de sa prestation. Pire, la grande vedette ivoirienne, elle aussi, a par moment chanté hors gamme.

Outre ces fausses notes, la cérémonie d’ouverture de la 25e édition du FESPACO a été marquée par quelques problèmes.

https://web.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fweb.facebook.com%2Fgideonvink%2Fposts%2F10155809733923835&width=500

https://web.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fweb.facebook.com%2Fpemagael.bayala%2Fposts%2F1264847760217862&width=500

D’abord, comme il n’en manque pas lors de ce type d’évènements qui drainent du monde, les pic-Pocket étaient du rendez-vous. Plusieurs personnes ont perdu divers objets dont essentiellement des téléphones portables. La forte mobilisation policière n’a malheureusement pas pu éviter cela.

Des problèmes d’organisation

En raison sans doute de la présence des plus hautes autorités du pays, la sécurité était telle que le travail des journalistes s’en est trouvé impacté. Malgré les badges, les journalistes ont parfois été empêchés de faire correctement leur job. On a noté des échanges parfois houleux entre journalistes et hommes en treillis.

Par ailleurs, les conditions des artistes locaux qui ont fait des prestations n’ont pas été du goût de ceux-ci. En effet, l’on a appris qu’en dehors d’Alpha et ses musiciens, les autres n’ont pas eu droit à une coulisse. Selon les propos de Kadi Traoré, épouse et manager de l’artiste Smokey, les ‘’locaux’’ n’avaient même pas de chaise pour s’asseoir. Alors qu’Alpha et les siens avaient les petits soins (clim, boisson…), les nôtres se sont débrouillés comme ils pouvaient. Certains assis sur des pagnes à même le sol, d’autres carrément restés debout tout le temps de leur présence au stade.

A l’issue de la cérémonie, le sentiment général était que ce spectacle d’ouverture a été l’un des plus beaux de ces dernières années. De nombreux internautes, surtout les fans d’Alpha ont exprimé leur satisfaction sur les réseaux sociaux.

Yabsi

http://koumakoura.blogspot.com/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *