12 mars : journée internationale contre la censure sur internet

0
4132
La journée mondiale pour la liberté d’expression sur Internet encore appelé journée internationale contre la censure sur internet est célébrée chaque 12 mars de l’année depuis son institution en 2008 par Reporters sans frontières. Une journée internationale (ou journée mondiale) est un jour de l’année dédié à un thème particulier à un niveau international ou mondial. Le calendrier de l’Organisation des Nations unies prévoit plus de 140 journées mondiales (ou internationales) La première, instituée en 1950 (la journée mondiale des droits de l’homme ), fut fixée au 10 décembre. Chaque journée internationale, l’attention est attirée sur une cause ou un problème d’intérêt international. C’est ainsi que depuis 2008,Reporters sans frontières (RSF) a été à l’origine de la journée internationale de la liberté sur internet en vue de dénoncer la cyber censure dans le monde. A la base, cette manifestation visait essentiellement la Chine et ses lois concernant le contrôle d’internet. Selon RSF, plusieurs internautes avaient été mis derrière les barreaux pour avoir usé de leur droit à la liberté d’expression sur le web. Pour dénoncer la censure exercée par les gouvernements et réclamer plus de libertés sur internet, Reporters sans Frontières avait appelé à manifester surtout dans les pays considérés comme « ennemis du Net ». Il s’agissait entre autres de la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, le Cuba, l’Egypte, l’Erythrée, la Tunisie, le Turkménistan, le Viêt-Nam. Pour cette 14eme journée, nous allons nous attarder sur la compréhension de notions essentielles telles que la censure, le cyber censure, la liberté d’expression, celle d’opinion et quelques notions connexes.

La censure

La censure est la limitation arbitraire de la liberté d’expression par un pouvoir étatique ou religieux sur des livres, médias ou diverses œuvres d’art, avant ou après leur diffusion au public. Dans un sens plus large la censure regroupe différentes formes d’atteinte à la liberté d’expression. La censure est aussi le fait d’interdire la diffusion d’un certain contenu envers un certain type d’utilisateurs. Un contenu peut aussi être censuré parce qu’il comporte des éléments violents, choquants, indécents, soit est considéré comme suspicieux. De nos jours, avec la présence des nouvelles technologies qui sont présentes dans la vie de chacun, nous sommes perpétuellement au contact de divers contenus via les médias, les réseaux sociaux de la part des internautes, d’utilisateurs particuliers, d’entreprises qui font des campagnes publicitaires, ou encore du gouvernement, des journalistes etc… Aux yeux des journalistes, la censure est synonyme de condamnation, réprobation, blâme, des mots à caractère puissant, soutenus des « ennemis d’internet et des autorités ». Aujourd’hui les journalistes, dont une grande partie du métier consiste en la publication de contenus pouvant être considéré comme censurables, ont décidé de dénoncer la cyber censure présente dans le monde entier. En effet, bien que la Déclaration universelle des droits de l’homme fasse de l’accès à l’information un droit indéniable (article 19), certains États ou entreprises semblent, comme pour d’autres médias, vouloir réguler Internet. Selon wikipedia, dans certains cas, l’État limite la propagande et autres publications qui n’ont pas un but informatif mais politique ou personnel; par exemple les Fake news, en nette croissance, et limitée en France par la Loi contre la manipulation de l’information, ou les incitations à la haine raciale tombant sous le coup du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Dans d’autres cas, ce contrôle gouvernemental est en claire violation du droit à l’information et certaines associations, comme Reporters sans frontières, accusent ces États de censure. Entre 1999 et 2004, cette association s’est même fait l’écho d’une augmentation spectaculaire du filtrage d’Internet.

La censure d’Internet ou cyber censure

La censure d’Internet, encore appelée cyber censure, désigne les limitations de l’information disponible par l’intermédiaire du réseau internet. Ce fut le cas du Burkina Faso à la faveur des évènements socio-politiques qui ont précédés la chute du pourvoir du président Rock Mar Christian Kabore. En effet le lundi 10 janvier 2022, plusieurs internautes burkinabè n’arrivaient plus à avoir accès à l’internet via les données mobiles car seule la connexion ADSL et la fibre optique fonctionnaient. Cette coupure faisait suite à une première coupure qui avait eu lieu en novembre 2021 au « Pays des Hommes intègres ».

L’autocensure

A côté de la censure et du cyber censure, se tient l’autocensure qui est une forme de censure que s’applique à elle-même une personne, une institution, ou une organisation, déclenchée par la crainte ou la menace de censure par une autorité politique, financière, ou religieuse. Ces trois formes de limitations empêchent la possibilité d’une personne, une institution, ou une organisation d’exprimer totalement ou partiellement la liberté d’expression qui leur est conférer par le Droit.

Mais, qu’est-ce que donc la liberté d’expression ?

La liberté d’expression

La liberté d’expression est le droit reconnu à l’individu de faire connaître le produit de sa propre activité intellectuelle à son entourage. Elle procède de la faculté de communiquer entre humains. Celle-ci a longtemps été considérée comme un simple phénomène naturel conditionnant la vie sociale, avant d’être solennellement érigée en liberté individuelle, aujourd’hui juridiquement garantie mais en réalité assez étroitement encadrée.

La liberté d’opinion

La liberté d’opinion est un principe de liberté fondamentale permettant la communication d’opinion personnelles sans entrave de l’État. La liberté d’opinion fait l’objet de l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui stipule que « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Néanmoins la liberté d’expression et la liberté d’opinion ne sont pas absolue si l’on prend en considération la prescription de l’action et le droit à la vie privée. De nombreuses infractions peuvent être commise sous le couvert ou dans la recherche effréné d’une liberté liberticide. Quelles sont les limites de la liberté d’expression et ou d’opinions et quelles peuvent être les infractions commises dans ce cadre ? C’est ce que nous découvrirons dans le prochain article. Si celui-ci vous a plu, n’hésitez pas à liker, partagez à vos proches et surtout abonnez-vous pour ne pas rater la suite.

Bonne célébration de la mondiale pour la liberté d’expression sur Internet encore appelé journée internationale contre la censure sur internet.

SOURCES

https://rsf.org/ https://www.justifit.fr/b/guides/droit-informatique/liberte-expression-internet/#:~:text=Libert%C3%A9%20est%20offerte%20%C3%A0%20toute,loi%20du%2029%20juillet%201881. https://fr.wikipedia.org/wiki/Censure_d%27Internet https://fr.wikipedia.org/wiki/Libert%C3%A9_d%27expression https://fr.wikipedia.org/wiki/Libert%C3%A9_d%27opinion

Neimatou SAKANDE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here