Les TIC pour un Burkina sans chômage

Au Burkina Faso ; la résolution du phénomène de chômage fait parties des politiques publiques prioritaires du gouvernement. Elle est d’ailleurs inscrite au centre des actions de développement pour favoriser la promotion de l’emploi des jeunes.

 

 L’état burkinabè encourage l’auto-emploi des jeunes en vue de pallier le problème reçurent de chômage auquel l’on fait face. En effet les problèmes liés a l’emploi des jeunes sont des points centraux pour le Président Roch Marc Christian KABORE dans son référentiel de développement Programme National de Développement Economique et Sociale. Après deux ans et demie, ou en est-on avec ce phénomène ?

Le 5juillet 2018, le chef de l’état burkinabè dans son bilan de mi-parcours a déclaré que 190.000 emplois ont été créés et que ce chiffre sera amené à doubler avec l’élargissement dans différents domaines.   

 

Chaque année de nombreux rapport  font état du taux élevé de chômage et de sous-emploi des jeunes. Le gouvernement burkinabè fait l’effort d’encourager les jeunes et les femmes dans une dynamique d’autonomisation .Il faut noter que le les TIC (technologie de l’information et de la communication) sont  de plus en plus imposants et porteur d’opportunités. Le premier ministre du gouvernement Paul Kaba THIEBA indique que  « le PNDES a l’ambition de placer les TIC au cœur de notre stratégie de développement. Pour ce faire, des défis doivent être relevé en matière de formation des ressources humaines qualifiées ; de développement des infrastructures, d’amélioration continue  de la gouvernance du  secteur et de développement de contenus locaux ».

Certes les efforts et les engagements du gouvernement dans la lutte contre le chômage sont nombreux mais le défi reste énorme pour la jeunesse Burkinabè qui croule sous le poids du manque. 

Que dire si cette situation perdure, la jeunesse qui est le fer de lance de toute la nation risque de devenir le talon d’Achille celui de notre chère patrie le Burkina Faso.

Neimatou Sakande

Etudiante et bloggeuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *