Chronique/Tribune citoyenne: Et si on refusait le développement ?

Ils sont nombreux ces citoyens qui attendent des gouvernants, un comportement irréprochable et le respect de leurs engagements. Cette exigence, essence d’un comportement citoyen est malheureusement unidirectionnelle dans la tête de beaucoup de citoyens. On veut le changement mais on n’est pas prêt soi-même pour ce changement. L’engagement du président dans le domaine de l’hygiène et de l’assainissement, est de porter le taux d’assainissement de 18% en 2015 à 34% en 2020 et d’accroître le nombre de communes dotées d’un système fonctionnel de gestion des déchets solides de 13% en 2015 à 25% en 2020. En attendant la réalisation de toutes ces promesses, quel visage présente nos villes, notament Ouagadougou ?

Gestion des ordures et eaux usées.

On peut le remarquer dans beaucoup de quartiers de la ville de Ouagadougou, la gestion des ordures et eaux usées affiche un tableau sombre d’incivisme quotidien. Si ce ne sont pas des ordures jetées sur la voie publique, ce sont des ménages qui déversent leurs eaux usées de vaisselles ou de lessive sur les voies dégagées qui passent devant leurs domiciles. Ces comportements inciviques sont si récurrents, que se plaindre en tant qu’usager vous confronte à la suffisance de parole des auteurs confortés par leur ignorance et à la légèreté des textes coercitifs. En effet les services d’hygiène des municipalités sensés gérer ce genre d’incidents brillent très souvent par leur absence sur le terrain en dehors des dénonciations. A ce laxisme, il faut ajouter également le non-respect des normes de construction qui devraient à défaut de contraindre, encourager les ménages à se doter d’un puits perdu pour les eaux usées et un bac à ordures pour une gestion hygiénique des déchets.
La nécessité de changer…

Selon une étude réalisée par WaterAid, 80% des causes de consultations dans les centres de santé au Burkina Faso, sont liées à un manque d’accès à l’eau potable, d’hygiène et d’assainissement d’où la nécessité pour les populations d’intégrer des comportements positifs. Cela est d’autant plus qu’impératif parce qu’en attendant que les politiques respectent leurs engagements, les premières victimes d’un manque d’hygiène et d’assainissement sont aussi bien ceux qui exposent que ceux qui sont exposés. Chaque citoyen devrait assainir son environnement immédiat pour des centres urbains propres et vivables.

ABB, Mindiéba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *