Burkina : Que faire face aux engins explosifs improvisés ?

Au début, ce sont les attaques contre les positions des forces armées qui faisaient de nombreux morts. Mais ces dernières ont apparemment trouvé la parade. Les « forces du mal » l’ont compris et ont changé de tactique. Elles posent désormais des engins explosifs improvisés, avec de lourds bilans.

Chaque véhicule qui saute sur une mine provoque des larmes d’horreur. Le bilan est généralement et le plus souvent très lourd : 5 morts, 8, 7, 5, 6… Les Burkinabè regardent tout le temps incrédules et sonnés ces chiffres qui défilent sur les cadrans des médias. C’est le moyen trouvé par les terroristes, les djihadistes, les déstabilisateurs, peu importe leur appellation, pour faire le plus de dégâts au sein des forces armées.

A chaque action, il faut une réaction. Il faudra trouver une solution à ces engins explosifs pour ne pas exposer nos forces armées. Une solution consiste à exhorter les habitants des régions concernées à signaler tout mouvement suspect. Par exemple, signaler un homme  accroupi sur une route alors qu’il ne devrait pas y être.

Les moyens de lutte

Ensuite, une autre solution consiste à « l’amélioration des moyens de lutte contre le grand banditisme et le terrorisme qui constituent une menace réelle ». C’est un engagement présidentiel contenu dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Cela reviendrait à trouver des engins roulants capables de résister, ou à tout le moins, limiter les dégâts en cas d’explosion de mine.

Enfin, il faudra revoir les priorités pendant les patrouilles. Limiter les déplacements à risque pourrait constituer une solution.

Dans tous les cas, les Burkinabè attendent que le Président du Faso tienne ses engagements sur cette question de renforcement des moyens des forces armées. Cela afin de gagner une partie de ce long combat que mène le Burkina.

Abdou ZOURE

Légende photo : Un engin explosif improvisé découvert par les forces armées dans le Sahel – DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *