26eme Journée internationale des personnes handicapées : Sous le signe de l’espoir

La Journée internationale des personnes handicapées est célébrée tous les 3 décembre depuis 1992. Au Burkina Faso, la commémoration de la 26 ème Journée a eu lieu sous le thème :”Mise en œuvre des engagements du Président du Faso, dans un contexte d’insécurité : quelles alternatives pour répondre aux besoins spécifiques des personnes handicapées? “. Une occasion renouvelée pour les personnes en situation d’handicap d’échanger avec leur ministère de tutelle autour des engagements pris par le chef de l’État Roch Kabore lors du forum  national des personnes handicapées en juin 2018.

 

 Le Burkina Faso a ratifié en juillet 2009 la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées. Pour l’application des dispositions de cette convention, la loi N 012-2010/AN portant protection et promotion des droits des personnes handicapées fut adopté en 2010. Dans l’attente de l’effectivité et efficacité de cette loi, le forum national des personnes handicapées avec le chef de l’état a été un cadre de renouvellement des promesses et de prise d’engagement pour la cause. L’on note parmi ces engagements ;

– La prise des décrets d’application  de la loi N 012-2010/AN portant protection et promotion des droits des personnes handicapées dans les domaines où il n’existe pas,

– l’amélioration  du dispositif de la carte d’invalidité,

– le renforcement de l’accès des personnes handicapées à la formation et insertion professionnelle dans toutes les provinces,

– Le renforcement de l’éducation inclusive au profit des enfants handicapés,

– le renforcement de l’accessibilité des personnes handicapées aux services sociaux de base etc.

Ce 03 décembre, face aux personnes handicapées, Marie Laurence MARSHAL/ ILBOUDO ministre de la femme, de la Solidarité Nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, a déclaré que « malgré le contexte sécuritaire national, des acquis ont été enregistré mais des défis majeures reste à être relevés ».

A la date d’aujourd’hui, 4500 personnes handicapées bénéficient d’un projet d’accompagnement socioprofessionnel logé au niveau du ministère. La prise des décrets d’application de la loi  N 012-2010/AN pour leur accès aux services sociaux de base, qui est un engagement multisectorielle est en cours. Toujours selon le ministre Laurence ILBOUDO, le ministre en charge des infrastructures a reçu des instructions pour la normalisation des nouveaux bâtiments publics par rapport aux besoins spécifiques des personnes handicapées. Il s’agit bien des rampes d’accès. La réadaptation des bâtiments déjà construits sera chose faite, rassure le ministre. À l’entendre, la réalisation des engagements sont en cours. D’autres acquis importants seront enregistrés bien avant le prochain forum des personnes handicapées, prévu en 2020. « Le rôle du ministre en charge des personnes handicapées est de vous accompagner à être des acteurs dynamiques du développement de notre pays, pas de l’assistanat », a-t-elle dit.

Laurence ILBOUDO invite les personnes handicapées à ne pas être attentistes, « vous devez être des acteurs et nous, on vous accompagne » a-t-elle souligné. Elle insiste en affirmant que « le rôle du ministre en charge des personnes handicapées est de vous accompagner à être des acteurs dynamiques du développement de notre pays, pas de l’assistanat ».

Au Burkina Faso, selon le recensement général de la population et de l’habitation (RGPH 2006),  on dénombre 168 094 personnes handicapées. Un chiffre en estimation. Pour ces personnes, malgré de nombreux efforts de l’État, le respect strict de leurs droits demeure un combat à poursuivre.

Harouna S. DRABO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *