PROJET VOIX DE PAIX POUR LE SAHEL : 5 ans au service de la paix et de la cohésion sociale.

0
2947

Durant deux jours, du 3 au 4 Août 2021 à Ouahigouya, l’ONG Equal Access International, organise un atelier bilan des parties prenantes du projet Voix de Paix (2016-2021). A travers ce projet, l’ONG à apporter un soutien technique et matériels des radios et a mis en œuvre un écosystème de plusieurs parties prenantes pour la promotion de la paix et du vivre ensemble face à la montée de l’extrémisme violent au Burkina Faso.  

L’atelier organisé par la structure Equal Access International a eu pour thème :« Bilan de 5 années de mise en œuvre des activités de lutte contre l’extrémisme violent et la promotion de la paix » 

Durant deux (02) jours, une cinquantaine de participants ont apporté leur contribution dans le bilan et l’évaluation des cinq années d’exécution du programme voix de pays. Toutes les parties prenantes de l’écosystème du projet ont été conviées notamment les producteurs d’émissions, directeurs de radios, président, les membres des clubs d’écoute, les membres des Tech camp, les leaders communautaires et religieux, organisations de la société civile, les autorités administratives, et les bénéficiaires du projet.

Pendant cinq (05) années de (septembre 2016 à septembre 2021), le projet Voix à œuvrer dans la promotion de paix et la lutte contre l’extrémisme violent par une approche à 90 pour cent communication. Le projet a utilisé la radio comme l’outil phare de production et de diffusion de contenu de sensibilisation, d’information et de dialogue entre les peuples sur les thématiques de la lutte contre l’extrémisme violent (CVE). Avec un budget global de 31,471,235 millions de dollars, le projet a mené des actions dans les cinq (05) pays concerné par le projet notamment le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Cameroun et le Tchad.

Depuis le début des années 2000, l’extrémisme violent est devenu endémique dans certaines parties du Sahel africain et de l’Afrique de l’Ouest, où des dizaines de milliers de personnes ont été tuées par des extrémistes violents et des campagnes de contre-insurrection menées par l’État. Les conflits régionaux et les crises humanitaires qui en ont résulté ont déplacé des millions de personnes à l’intérieur et au-delà des frontières nationales.

Des résultats clés engrangés par le projet voix de paix

Le projet voix de paix à travers son appui matériels et techniques des radios à permit de renforcer la capacité technique, la capacité de production des radios en particulier sur la thématique CVE.

Le projet voix de paix a donc opté pour à une combinaison agile d’action communautaire et de programmation médiatique sur la lutte contre l’extrémisme en se basant sur les acquis des projets précédant du consortium des projets USAID Peace through Development (PDev I et PDev II ).

 Ainsi de nombreuses émissions ont été produite, diffusé et des actions de terrain ont été réalisé. Des tables rondes radio, des émissions Call-in, des feuilletons radiophoniques, au total 15 000 heures d’émissions radio originales sur 82 stations partenaires dont des émissions de radio produites en 15 langues locales ont été produites

L’élément central du projet a consisté à établir des « partenariats prioritaires » avec 53 sur les 82 stations de radio communautaires et commerciales dans ces pays pour renforcer la résilience des communautés touchées par l’extrémisme violent.

Ces stations partenaires essentiels atteignent plus de 3 millions d’auditeurs quotidiens et produisent et diffusent des émissions de radio crédibles et influentes contre l’extrémisme violent (CVE) et le changement de comportement dans les domaines prioritaires.

Malheureusement, après 5 ans d’action de 2016 à 2021, le projet prend fin en septembre, laissant derrière lui le chantier inachevée de la construction de la paix. Les différents acteurs qui se sont engagés à la pérennisation des acquis du projet, espèrent néanmoins la reconduite du projet face à la monté constante de l’extrémisme violent.

Neimatou SAKANDE  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here