Le samedi 13 août 2022 02Al’ABB a organisé le lancement projet « 𝗣𝗿𝗼𝗺𝗼𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝗰𝗶𝘃𝗶𝘀𝗺𝗲 𝗻𝘂𝗺𝗲́𝗿𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝘂𝗻𝗲 𝗺𝗲𝗶𝗹𝗹𝗲𝘂𝗿𝗲 𝗲𝘅𝗽𝗿𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲́𝗺𝗼𝗰𝗿𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗮𝘂 𝗕𝘂𝗿𝗸𝗶𝗻𝗮 𝗙𝗮𝘀𝗼 » avec le soutien financier International Media Support (IMS).

𝗥𝗲𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 le contenu de la déclaration liminaire sur le projet.  

Chers partenaires, Mesdames et Messieurs les journalistes,

Nous vous remercions d’avoir répondu à l’appel de ce matin.  Bien avant, l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB) formule avec vous une prière sincère pour le retour de la paix, la reconquête de l’intégrité territoriale et le retour rapide à l’ordre constitutionnel normal.

Honorables invités,

L’Association des Blogueurs du Burkina (ABB) est une structure citoyenne qui œuvre dans la promotion du blogging, des réseaux sociaux et de tous les outils des technologies de l’information et de la communication. L’ABB s’inscrit aussi dans la promotion d’une citoyenneté responsable, la bonne gouvernance et la liberté d’expression au Burkina Faso.

Mesdames et messieurs,

L’éclatement de la crise sécuritaire en Afrique de l’Ouest et particulièrement au Burkina a instauré une sorte de rupture de dialogue entre les gouvernants, la hiérarchie militaire et les citoyens qui utilisent les médias sociaux comme moyen d’expression et de diffusion de l’information.

A ce défi sécuritaire s’est ajouté le changement anticonstitutionnel intervenu le 24 janvier 2022 par le moyen de coup d’Etat perpétré par le Lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo DAMIBA. Cette situation a créé un climat d’incertitudes et l’arrêt de nombreux programmes qui étaient mis en œuvre par les partenaires techniques et financiers au profit des populations.

Les tensions intercommunautaires, le radicalisme religieux et le développement exponentiel des « fake-news » sur les réseaux sociaux menacent aussi dangereusement la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

Dans la lutte engagée par le Burkina Faso contre les groupes armés terroristes, la liberté de la presse est davantage ébranlée. Dans les régions durement éprouvées, il est difficile voire impossible pour les journalistes d’exercer pleinement leur métier en toute indépendance et en sécurité.

Au plan juridique, des dispositions introduites dans le Code pénal en juin 2019 (loi 044-2019/AN portant modification de la loi 025-2018/AN) ne facilitent pas le traitement de l’information sécuritaire (exemple des articles 312-11 et 312-13). Aussi, la crise liée à la pandémie de la Covid-19 a complètement désaxé les modèles économiques des entreprises médiatiques burkinabè, ce qui influe sur la liberté de la presse.

On note aussi au niveau des web-activistes et influenceurs, des dérives notamment des cas de diffamation, de diffusion d’informations erronées ; ce qui a conduit à des procès et à des condamnations par la justice burkinabè.

Dans son devoir citoyen de contribuer à la pacification de l’espace communautaire, l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB), avec l’appui financier de l’International Media Support (IMS) met en œuvre le projet « Promotion du civisme numérique pour une meilleure expression démocratique au Burkina Faso ».

Le projet « Promotion du civisme numérique pour une meilleure expression démocratique au Burkina Faso », d’une durée de six mois, va initier des cadres de rencontre, d’échanges directs et de formations appelés « dialogues numériques » et « cliniques numériques ».

 Les dialogues numériques seront des cadres d’échanges, de débats et de formation entre les professionnels des médias en vue de renforcer davantage la protection des libertés individuelles, collectives et numériques au Burkina Faso.

Ils permettront la création d’une « coalition nationale » capable de capitaliser les attentes et les priorités des acteurs du numérique à l’endroit des décideurs politiques à travers la production d’un projet de plaidoyer à soumettre à l’autorité lors d’un colloque national prévu en fin 2022 sur le thème « le civisme et la citoyenneté numérique ».

Quant aux « cliniques numériques », elles seront des espaces de formation et d’échange entre les journalistes, les web-activistes, web-influenceurs sur les fake-news, en vue de favoriser une meilleure connaissance des textes juridiques qui régissent l’environnement numérique et un usage responsable de l’outil numérique.

Également, le projet « Promotion du civisme numérique pour une meilleure expression démocratique au Burkina Faso » va permettre la réalisation et la diffusion de cinq (5) capsules vidéo de sensibilisation et de promotion des droits numériques sur les réseaux sociaux et sur trois (3) médias. C’est le lieu pour nous de renouveler nos sincères remerciements à IMS à l’ensemble de ses partenaires au Burkina Faso pour l’accompagnement, la collaboration enrichissante et tous les efforts pour un ancrage démocratique dans notre pays.

L’Association des Blogueurs du Burkina renouvelle sa détermination à œuvrer pour la paix, la justice et le développement de ce beau pays le Burkina Faso. Elle invite dans ce sens, chaque citoyen et citoyenne à plus d’amour pour la patrie, de transparence, de sérieux et d’intelligence innovante dans l’action.

Force, courage et victoire aux FDS et VDP engagés sur le terrain des combats.

Plein succès au projet « Promotion du civisme numérique pour une meilleure expression démocratique au Burkina Faso ».

L’ensemble du bureau et moi vous remercions pour votre aimable attention et nous nous tenons à votre disposition pour les éventuelles questions.

Koundjoro Gabriel KAMBOU

Président de l’Association des Blogueurs du Burkina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here